Noël en Pays Niçois et dans les Alpes-Maritimes…

Calèna est la façon de dire Noël en niçois. Cette fête fait l'objet d'un rituel particulier en Pays niçois et plus généralement en Provence.

Le rituel des fêtes de la Nativité a une symbolique double :

Une, profondément chrétienne : les treize desserts et les douze apôtres plus le Christ, les trois nappes et la Sainte Trinité, les fruits secs dont la couleur rappelle celle de la bure des ordres mendiants, font un rappel des épisodes de la Bible.

Une autre, plus païenne : croyance en la rencontre avec les morts, avec la « part du pauvre », pauvre signifiant aussi « mort ». Les miettes de pain et de gâteaux qu’on doit laisser toute la nuit sur la table pour nourrir les armeto, petites âmes des morts, croyances aux mauvais esprits dont on se protège en mettant une part de pain de côté et en relevant après le repas les quatre coins de la nappe pour qu’ils ne mettent pas en danger les petites âmes en escaladant la table. Par ailleurs, l’association des multiples fruits des treize desserts fête le solstice d’hiver, notamment ceux dont le séchage a bravé la mort. On sait que la fête de Noël recouvre un ancien rite païen lié au cycle solaire naturel : le passage de la vie à la mort.